Après sa citadine électrique Peugeot e-208, c’est au tour de son dérivé e-2008 SUV d’investir le marché naissant des voitures électriques alimentées par batterie. Si, comme la 208, Peugeot donne au client la possibilité de choisir entre essence, diesel et électrique, c’est ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui.

Article rédigé par Alexandre Lenoir

Depuis sa création en 2013, la Peugeot 2008 a changé à plusieurs reprises son identité, se déplaçant d’abord vers les pinces de cross-over, demi-break semi-SUV, vers le pseudo SUV grâce à un rafraîchissement en 2016, puis vers le SUV assumé depuis 2019 avec le lancement de cette deuxième génération. Contrairement à son principal concurrent français, la Renault Captur, qui choisit la technologie Plug in Hybrid pour son électrification, la Peugot e-2008 est 100% électrique. Pour le reste, différencier un thermique 2008 d’un retour électrique pour jouer le jeu des sept différences. Mis à part quelques détails cosmétiques et le absence d’un tuyau d’échappement à l’arrière, les deux versions sont identiques à l’extérieur .

Lire aussi : Voitures électriques, les modèles les plus attendus pour 2020

Résumé

  • Fiche technique de la Peugeot e-2008
  • Prix, modèles et disponibilité
  • Tableau de bord, Peugeot décline son i-Cockpit
  • Console centrale, seules les grandes versions disponibles
  • Compatible avec une charge rapide jusqu’à 100 kW
  • Modes de conduite, Peugeot s’appuie sur la simplicité
  • Conduite autonome de niveau 2
  • Consommation autour de 14 kWh/100 km
  • e-2008, prix élevés
  • Commentaires
  • Fiche technique de la Peugeot e-2008

    Peugeot e-2008
    Moteur électrique
    Puissance 136 ch
    Couple 260 Nm à 0 tr/min (mode SPORT)
    Batterie de traction 46 kWh utile
    Autonomie (WLTP) 330 km
    Chargeur 7,4 kW (11 kW en option)
    Temps de charge – Boîte murale 11 kW triphasé 5h00
    Temps de charge – Boîtier mural 7,4 kW monophasé 7h30
    Charge rapide Combo CCS 100 kW 80 % en 30 minutes
    Finitions Active, Allure, GT Line, GT, Active Business, Allure Business
    Prix à partir de 37100 euros, hors bonus

    Prix, modèles et disponibilité

    Commercialisée depuis janvier 2020, e-2008 devrait voir les premières livraisons commencer en avril. Mais la pandémie du Coronavirus pourrait bien remettre tout en question. Les modèles équipés du chargeur de 11 kW ne doivent pas fonctionner avant juillet, au bas du mot.

    Le véhicule est disponible dans les 6 finitions suivantes :

    • e-2008 Active à 37,100€ . Il y a les installations suivantes : radio avec écran tactile de 7 pouces, climatisation automatique, démarrage mains libres, commutation automatique du faisceau de croisement, régulateur/limiteur de vitesse, avertissement de passage à niveau, frein de stationnement électrique, freinage d’urgence automatique avec avertissement de collision, panneau d’avertissement reconnaissance avec limitation de vitesse de rappel, contrôle de la caméra de l’attention du conducteur.
    • e-2008 Allure à 38.700€ . Les caractéristiques de série comprennent la climatisation automatique à une seule zone, des graphismes de stationnement arrière et des aides sonores, des barres de toit, des jantes en alliage de 17 pouces et une caméra de recul.
    • E-2008 GT Line à 41.200€. L’équipement de série est : freinage d’urgence automatique jour et nuit (caméra et radar), navigation 3D connectée avec écran tactile HD de 10 pouces, 2 projecteurs Full Led avec signature à 3 broches, commutation automatique route/faisceau de croisement, indicateurs de direction LED, dispositif Visio Park 1 avec caméra de recul et avant et arrière aide au stationnement (graphique et sonore), prises de console USB avant (1 pour transfert de type A, 1 charge de type C), 2 prises USB de haute console (2 charges de type A), aileron arrière noir brillant
    • e-2008 GT à 43.000€ . Ce modèle est équipé de série comme suit : revêtement alcantara gris avec coutures bleues et vertes, jantes spécifiques de 18 pouces, conduite autonome (niveau 2), système de surveillance active des angles morts, régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop&Go, Pack Drive Assist Plus, démarrage mains libres de proximité permettant le déverrouillage et le verrouillage automatique des portes.
    • e-2008 Active Business à 37,900€ . L’équipement de ce modèle est le même que ceux de l’actif, auquel nous devons ajouter des feux de brouillard LED avec fonction virage, support graphique et sonore pour le stationnement arrière.
    • e-2008 Allure Business à 39,700€ . Il dispose du même équipement que le modèle Allure, tout en profitant du Visio Park 1, du démarrage mains libres avec 2 télécommandes à 3 boutons, de la climatisation automatique à une seule zone et de la navigation 3D connectée à un écran tactile HD de 10 pouces.

    Dashboard, Peugeot décline son i-Cockpit

    Commençons par ouvrir la porte et monter à bord. Pour ceux qui ont déjà posé leur siège sur le siège d’une Peugeot récente, il est impossible de se sentir dans un pays inconnu. Devant les yeux, le i-Cockpit (maintenant avec suffixe 3D) est le poste de commande de l’opérateur. Pour mémoire, il se compose d’une petite roue double plate, presque monoplace de course et d’un porte-instrument (ici numérique) avec deux écrans superposés pour créer un effet d’affichage tridimensionnel placé en position supérieure. Nous nous joignons… ou pas ! En effet, selon les morphologies, cet arrangement s’avère parfait ou inconfortable.

    Dans certains cas, la jante du volant se trouve devant l’instrumentation, ce qui empêche la lecture de certaines informations. Pour ceux à qui l’arrangement convient, l’efficacité de cette instrumentation doit être soulignée. Comme nous l’avons vu lorsque nous avons eu l’occasion de tester la Peugeot e-208, l’effet 3D émergeant des alertes réduirait le temps de réaction du conducteur jusqu’à une seconde, ce qui est énorme.

    Console centrale, seules les grandes versions disponibles

    Maintenant, regardons vers la droite où se trouve la console centrale situé, il suffit de copier et coller de la 208 au détail. Seules les versions 7 et 10 pouces de l’écran tactile ont été conservées, la plus petite n’étant pas proposée ici. Ci-dessous, comme sur la 208, vous trouverez le piano et les touches tactiles qui contrôlent toutes les fonctions de la voiture, ainsi que les deux connecteurs USB (un Type A et un Type C), la charge d’induction Qi et le support intelligent pour smartphone pliable. La réplication Android Auto, Apple CarPlay et MirroLink est standard, via un connecteur USB-A uniquement.

    A l’arrière, les sièges sont un peu plus accueillants que dans le petit 208, ainsi qu’avec ses 435 litres, le coffre offre une capacité correcte.

    Compatible avec une charge rapide jusqu’à 100 kW

    La construction de la gamme e-2008 diffère également légèrement de celle de l’e-208. L’e-2008 a certainement le même moteur électrique de 100 kW (136 chevaux) et 260 Nm de couple, mais elle partage le badge GT avec la version essence thermique de 155 chevaux, indisponible sur 208. Pour le partie technique est la même, y compris la batterie de 50 kWh (capacité utile de 46 kWh) et la compatibilité avec les bornes de charge rapides jusqu’à 100 kW.

    La version électrique e-2008 présente également quelques différences d’équipement avec la version thermique : par exemple, le système audio haut de gamme Focal n’est pas disponible (dommage !), ainsi que le contrôle de traction Grip-Control, non disponible avec ce mode puissance.

    Modes de conduite, Peugeot s’appuie sur la simplicité

    Une fois le contact d’allumage allumé, l’indication READY affichée sur le tableau de bord nous invite à basculer le commutateur d’alimentation sur D, tel que Drive. Pas de boîte de vitesses — nous sommes en électrique — mais aussi pas de palette pour gérer la régénération du mode B (frein, frein) comme on le retrouve sur de nombreux concurrents. Ici, c’est tout ou rien. Selon Peugeot, le choix était d’une solution simple pour le conducteur.

    Toutefois, si le mode B force le frein moteur, il ne permet pas de presser le frein mécanique à l’extrémité du frein, contrairement à certains appareils concurrents. Ce n’est pas un défaut, dommage que les fabricants ne se soient pas entendus sur une technologie unique qui pourrait favoriser l’appréhension de l’électricité. C’est aussi avec cet argument de simplicité que la marque explique l’absence d’une véritable roue libre à l’ascenseur, mais un dispositif intéressant pour préserver la batterie — et donc l’autonomie — d’un véhicule électrique.

    Trois modes de conduite sont disponibles : ECO, NORMAL et SPORT. La transition du plus économique au plus dynamique s’accompagne d’une augmentation du couple et de la puissance maximums disponibles à chaque étape. Pour la ville, le mode ECO est tout à fait suffisant, sachant que le mode SPORT (qui permet de 136 chevaux et 260 Nm de couple) réduira considérablement la portée si vous appuyez un peu trop fort sur l’accélérateur.

    Conduite autonome de niveau 2

    Sur la route, les réglages du châssis contiennent un surpoids de batterie relativement bon (300 kilos supplémentaires). Leur positionnement sous le sol, ce qui favorise et abaisse le centre de gravité, ne lui est évidemment pas étranger. La voiture est agréable, facile, plus ferme même que sa sœur thermique.

    La marotte du nouveau constructeur, à savoir les aides à la conduite, a également traversé l’e-2008. La liste des différentes béquilles électroniques dont elle est équipée est relativement complète et modélisée sur celle des dernières productions de la marque. Pour le rendre concis : rien ne manque, permettant à la voiture de revendiquer un niveau 2 sur l’autonomie de la balance de conduite.

    Consommation autour de 14 kWh/100 km

    Malgré toutes ces qualités, vous devrez pouvoir contenir votre « envie de jouer » : comme sa petite sœur e-208, la tendance observée à vider rapidement la batterie de la voiture est confirmée, tout comme la difficulté de retrouver quelques pourcent précieux de la charge en se régénérant au pied. Si la consommation standard de la voiture est d’environ 14 kWh/100 km, ce chiffre n’est pas le plus facile à atteindre.

    Lors de nos différentes sessions de conduite, réalisée à un rythme plutôt modéré, nous avons utilisé plus de 17 à 19 kWh/100 km, mais c’est vrai avec très peu d’itinéraires urbains, plus favorables à ce type de technologie. En fin de compte, l’e-2008 peut revendiquer une autonomie de 200 à 350 km, selon les conditions de conduite et le style de conduite.

    e-2008, prix élevés

    Il reste à savoir qui l’e-2008, SUV, mais pas 4×4, spacieux, mais ne convient pas pour les voyages en famille en raison d’une autonomie quelque peu équitable, économique à utiliser, mais coûteux à acheter. Sans aucun doute, il sera rarement la première voiture dans la maison à moins que tous les critères qui en feront un choix pertinent ne soient remplis. D’autre part, comme deuxième véhicule, pour les trajets quotidiens, y compris péri-urbains, c’est une voiture qui ne décevra pas son propriétaire. Nous devons encore être en mesure de se permettre ce luxe : avec un prix d’accès à la gamme de 37100 euros (dont nous déduirons 6000 euros de bonus, mais ajouterons le système de recharge domestique indispensable) et jusqu’à 43000 euros pour la version GT, cette joli petit SUV français rend ses charmes payants.

    Tag : les avantages du peugeot 3008

    Les différents SUV Peugeot